Ecoutons la colère de la France d’à côté

La situation du moment n’est pas réductible à une droitisation : une société décentrée est en marche qui cherche, dans l’adversité, à réinventer des solidarités, consomme autrement….Une partie de la société civile innove dans des formes de solidarité centrées sur la proximité, réinvestit de manière contrainte son territoire et privilégie l’économie circulaire, adapte son mode de consommation à un pouvoir d’achat en chute libre, invente des nouvelles manières de soutenir le développement local, s’appuie sur l’économie sociale, le secteur associatif, le bénévolat, les aidants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>