Sdf pour avoir osé demander les justificatifs de ses charges locatives

Il s’agit pourtant d’un droit élémentaire des locataires. Fabienne n’ayant pu accéder aux factures justifiant les charges de son logement, s’est tournée vers la justice, lui faisant confiance. Le rouleau-compresseur d’une justice ne respectant ni droits ni lois faisant son œuvre, la mena à être expulsée abusivement et par la force de son logement le 18 juillet dernier, alors qu’aucun motif ne le permette puisqu’elle a toujours réglé ses loyers ! On veut la faire taire ! Et le bailleur ne fut pas inquiété. Pour sa détermination courageuse à faire respecter ses droits, Fabienne Margueritat, ayant un handicap de 75 % (maladie rare où le stress est un facteur aggravant), subit une double peine !

Où nous mène cette société si les règles ne sont pas appliquées, les droits bafoués, si l’on permet à certains de se soustraire à leurs obligations ?

La Justice dont l’État est garant, devrait assurer une totale équité que l’on soit « petit » ou nanti, peu aguerri ou averti, inconnu ou parvenu.

Aucun des centaines d’avocats contactés ne semble enclin à vouloir la défendre !

Que se cache-t-il derrière cette affaire obscure pour que tout s’acharne contre Fabienne : CAF, sa banque de l’époque, syndic, le propriétaire manipulé, le bâtonnier ? Un même juge statua aussi deux fois sur son cas dans deux sphères judiciaires différentes, alors que la loi l’interdit.

Ah c’est que ce sont des sommes d’argent considérables en jeu ! Car derrière son histoire il y a celles de dizaines de milliers de locataires dont les droits sont foulés aux pieds chaque jour. Si toutes les charges locatives indues ou non justifiées devaient être remboursées à des milliers de locataires sur des décennies ?! C’est un enjeu gigantesque si la justice donnait finalement raison à Fabienne ! Une brèche ouverte par la volonté d’une femme assoiffée de justice comme peut l’être toute personne libre ! C’est Fabienne elle-même qui nous ouvre les yeux là-dessus ! Sa vulnérabilité actuelle n’enlève rien à son intelligence et sa lucidité.

Il ne s’agit pas d’organiser la lutte des locataires contre les propriétaires-bailleurs. Des propriétaires aussi se retrouvent dans des situations fragiles à cause d’indélicatesses de locataires. Le droit immobilier dans son ensemble est mis à mal ! Nous vivons en démocratie, et la Justice est notre droit fondamental ! Beaucoup d’entre nous en sont pourtant privés. Au nom de quoi ? Bien souvent d’intérêts financiers ou particuliers. La politique de notre pays n’est donc pas capable de nous assurer l’essentiel. On nous a promis ‘Le changement’ ‘maintenant’, mais c’est le désenchantement. Combattons toutes les formes d’injustice ! Cela commence symboliquement par aider Fabienne à obtenir gain de cause et réparation autant que faire se peut.

Information complémentaire : à Mérignac, où résidait Fabienne, un quartier de 18 logements de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC), permet de servir de « sas » à des familles modestes en attendant l’attribution de logements sociaux. Emmaüs, qui participe à l’initiative, affirme qu’aucun n’est vacant. Pourtant plusieurs sont disponibles selon un reportage de france 2 mi-avril. La commune réfute quant à elle l’existence même du dispositif !

Mensonge institutionnalisé de plus !

Le comble, l’hôpital de Bordeaux qui avait pris Fabienne en charge relativement à sa pathologie, la pousse désormais vers la sortie alors qu’elle n’a pas de solution de logement sur l’agglomération bordelaise où sa mère est son seul soutien et où se trouve son médecin spécialiste.

Christophe Chusseau

Lien vers le texte intégral.

Site de l’histoire de Fabienne Margueritat : expulsion.imminente.free.fr.

Pour aider Fabienne, rendez-vous sur facebook : https://www.facebook.com/events/397106707012900/.

Une réflexion au sujet de « Sdf pour avoir osé demander les justificatifs de ses charges locatives »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>