« Générations Engagées » demande aux candidats à la présidentielle de s’engager sur le dialogue entre élus et citoyens

Après plusieurs mois de débats dans le cadre de l’opération « Générations Engagées 2012 », nous avons fait parvenir ce jour une lettre aux dix candidats à l’élection présidentielle leur demandant de prendre des engagements sur le dialogue entre élus et citoyens.

Issus de notre manifeste « Un citoyen émancipé pour un pacte républicain renouvelé », les cinq points sur lesquels nous demandons aux candidats de s’engager nous paraissent incontournables afin de restaurer la confiance des citoyens en leurs élus. Cette confiance semble faire défaut, au vu des récentes enquêtes d’opinion qui laisse craindre un niveau record d’abstention au premier tour de l’élection présidentielle.

Ces cinq points sont :

  1. Circulation libre de l’information. Quiconque pose un obstacle sur la voie d’une information indépendante, objective et complète se rend coupable à l’égard du citoyen.
  2. Cumul des mandats strictement interdit. Le nombre des mandats électifs dans une structure publique ou privée doit être limité pour agir sur le renouvellement générationnel et empêcher les conflits d’intérêts, les dysfonctionnements et les verrouillages des assemblées.
  3. Comptes-rendus de mandats réguliers. Les citoyens doivent être informés de l’action de leurs élus et les élus contrôlés quant à leur assiduité et à la qualité de leur communication auprès des électeurs. C’est la condition sine qua non d’une compréhension par eux des enjeux qui régissent leur vie quotidienne.
  4. Consultations populaires fréquentes. Le candidat – à l’échelon national comme à l’échelon local - ne reçoit pas un chèque en blanc le soir de son élection. Aussi, pour tous les choix structurels qui engagent la communauté citoyenne pour plusieurs générations ou qui fondent la Nation (réforme des retraites, construction de nouvelles grandes infrastructures de production énergétique, réintégration de la France au commandement de l’OTAN etc.), l’élu doit prendre la responsabilité – et le risque – de soumettre ces questions à référendum.
  5. Collaboration active des citoyens. La participation aux scrutins est incontournable et il est temps de réfléchir à toutes les solutions qui permettraient de l’accroître (vote obligatoire, reconnaissance du vote blanc, instauration de quorum, remaniement du calendrier électoral…). Elle est la contrepartie des quatre points précédents, qui sont des efforts consentis par les représentants. Pour mieux assurer la représentation de tous et susciter cette participation électorale, une dose de proportionnelle doit être introduite dans le scrutin législatif.

Chaque candidat est invité à préciser comme il entend mettre en œuvre ces objectifs, impérieux à notre sens. Leurs réponses seront publiées sur le site.

Retrouvez ici la lettre envoyée aux candidats.

Une réflexion au sujet de « « Générations Engagées » demande aux candidats à la présidentielle de s’engager sur le dialogue entre élus et citoyens »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>