Printemps arabe, hiver moderniste.

 

Rappelez-vous les récents élans des va-t’en guerre pour la Lybie.

Rappelez-vous les diatribes contre l’ex-ami Ben Ali.

Rappelez-vous les détracteurs de Moubarak l’exploiteur du peuple.

Maintenant que la vague islamiste récolte les fruits du printemps arabe, nous mesurons la valeur du bellicisme que d’aucuns ont manifesté ces derniers mois.  

Kadhafi a su donner une place aux femmes dans la société lybienne, Ben Ali a su mater le mouvement islamiste al-Nahda, et Moubarak tenait les Frères Musulmans d’une main de fer.

Ces dirigeants ont certes comme point commun de s’être enivrés du pouvoir, d’en avoir abusé, mais ils ont aussi comme point commun d’avoir tenu contre la montée en puissance des islamistes.

Alors, avant d’envoyer des bombes sur les villes de Lybie, avant de s’enthousiasmer pour la révolte populaire en Tunisie, avant de porter aux nues les élans de la population Egyptienne, réfléchissons. Est-ce vraiment notre rôle de prendre parti ? Est-t-on assez au fait de la finesse culturelle et des équilibres de ces pays ? Non. Nous sommes coupables de maladresse et d’ethnocentrisme. Nous sommes coupables d’avoir claqué des millions d’Euros pour tuer des civils sous nos bombes.

L’Islam traditionnel opère de façon nette la distinction entre le temporel et le spirituel, mais l’Islam moderniste opère cette confusion, en particulier depuis l’émergence du salafisme djihadiste dans les années 80. L’islamisme du Magreb et l’islamisme du Machrek prennent leur source dans ce courant moderniste, issu des décombres du conflit afghan.

L’Islam traditionnel, prenant ses racines dans la mystique soufie, est écrasé, méprisé, détesté par les usurpateurs qui prétendent aujourd’hui incarner l’Islam véritable.

Qui a vraiment compris cette distinction fondamentale ?

Sylvain Jutteau

 

6 réflexions au sujet de « Printemps arabe, hiver moderniste. »

  1. @ Fred Descos.

    La charia est proclamée en Lybie, c’est un événement de portée historique.

    L’Histoire est donc déjà faite pour partie.

    Maintenant, saurons-nous modifier notre positionnement diplomatique en fonction des dégâts causés par notre bellicisme ? Quelles seront les souffrances que nous générerons encore avant d’ouvrir enfin les yeux ?

    Tiens, au fait, vous savez quel est le pays du Monde qui exporte le plus d’armes par tête d’habitant ?

    Bien cordialement.

  2. Quand je dis que l’histoire jugera, ce sera dans 50 ans.

    En 1793, quelles conclusions les observateurs devaient-ils tirer de la révolution française?

    Si les pays du Nord (la France en tête) sont intervenus, ce n’est certainement pas par bellicisme, faute de quoi ils auraient cherché à prendre le pouvoir. L’Occident n’a fait qu’aider à un processus qui était de toutes façons inéluctable, et qui repose sue une soif de liberté. Cette aide a permis que ces révolutions se fassent avec le moins de dégâts possibles, et cela ne peut être que bénéfique à long terme.

    Je sais bien que les mouvements extrêmistes ont le vent en poupe pour l’instant, ce qui signifie bien sous quelle chappe de plomb devaient vivre les populations pour trouver un attrait à la charia. Mais la soif de liberté demeurera. Pour tout vous dire, je suis moins inquiet pour eux que pour nous…

    Un homme comme vous devrait être sensible à la vertu d’espérance, non? ;-)

    Enfin, je ne sais pas pourquoi vous persistez à confondre l’armée avec les sociétés qui vendent des armes. Il s’agit bien de choses distinctes: le fait d’intervenir en Lybie, en Afghanistan ou en Côte d’Ivoire n’a pas grand’chose à voir avec les ventes d’armes. Celles-ci qui n’ont pas d’autre alibi que de faire de l’argent, et se feraient même si la France ne disposait pas d’armée.

  3. [quote=Fred DESCOS]Quand je dis que l’histoire jugera, ce sera dans 50 ans.[/quote]

    Oui, en effet, la mesure historique d’un évènement se réalise sur la base des conséquences constatées à long terme.

    Dont acte.

    Mais je m’intéresse aussi à l’action politique. L’action politique nécessite d’anticiper. « Gouverner, c’est prévoir », n’est-ce pas ?

    [quote=Fred DESCOS]Si les pays du Nord (la France en tête) sont intervenus, ce n’est certainement pas par bellicisme, faute de quoi ils auraient cherché à prendre le pouvoir. L’Occident n’a fait qu’aider à un processus qui était de toutes façons inéluctable, et qui repose sue une soif de liberté. Cette aide a permis que ces révolutions se fassent avec le moins de dégâts possibles, et cela ne peut être que bénéfique à long terme.[/quote]

    Alors là, je ne peux que relever la contradiction. D’une part, vous dites que l’histoire jugera, et que ce sera dans cinquante ans. Vous préconisez un point de vue historique. D’autre part vous portez un jugement immédiat en affirmant que cela ne peut être que bénéfique. Là, vous ne préconisez plus un point de vue historique.

    [quote=Fred DESCOS]…Un homme comme vous devrait être sensible à la vertu d’espérance, non? ;-) [/quote]

    Ce que je « suis » a peu à voir avec le débat, mais puisque vous vous placez sur ce terrain, je vous confirme que je place au sommet des vertus le sympathique trio « foi, charité, espérance ». Ce sont les trois vertus théologales, qui sont au coeur de toutes les Traditions. Ce rythme trinitaire se retrouve dans le catholicisme, dans l’islam chiite et sunnite, dans le judaïsme, et dans l’hindouïsme.

    Dans le monde temporel, d’ailleurs, ce rythme trinitaire est reflété dans les organisations sociales stables (oratores , bellatores, laboratores ; brahmane, kshatriya, vaisha; clergé, noblesse, tiers état ; etc…).

    Et si vous m’autorisez une digression supplémentaire, toutes les organisations sociales stables qui se sont dissoutes l’ont été par manque de souplesse dans les possibilités de transferts entre « castes ».

    Bref, revenons au sujet.

    [quote=Fred DESCOS]Enfin, je ne sais pas pourquoi vous persistez à confondre l’armée avec les sociétés qui vendent des armes. Il s’agit bien de choses distinctes: le fait d’intervenir en Lybie, en Afghanistan ou en Côte d’Ivoire n’a pas grand’chose à voir avec les ventes d’armes. Celles-ci qui n’ont pas d’autre alibi que de faire de l’argent, et se feraient même si la France ne disposait pas d’armée.[/quote]

    Et pourtant, il se trouve que les pays sans armée sont aussi ceux qui n’exportent pas d’armes.

    Il se trouve aussi que l’armée est - au moins en France - sous autorité du pouvoir civil, et que c’est ce même pouvoir civil qui délivre les « AFCI », les Autorisations de Fabrication et de Commerce des Matériels de Guerre et d’Intermédiation.

    Il se trouve aussi que les ventes d’armes sont expressément décrites par le ministère de la « Défense » comme étant des instruments politiques, et c’est la raison pour laquelle je vous ai mis en lien le rapport dudit ministère, qui en fait l’éclatante démonstration et sans pudeur aucune.

    Bien cordialement.

  4. @ Fred Descos.

    La charia est proclamée en Lybie, c’est un événement de portée historique.

    L’histoire donc déjà faite pour partie.

    Maintenant, saurons-nous modifier notre positionnement diplomatique en fonction des dégâts causés par notre bellicisme ? Quelles seront les souffrances que nous générerons encore avant d’ouvrir enfin les yeux ?

    Tiens, au fait, vous savez quel est le pays du Monde qui exporte le plus d’armes par tête d’habitant ?

    Bien cordialement.

  5. Sourate 88 :

    (21) Lance donc le Rappel : tu n’es là que celui qui rappelle
    (22) tu n’es pas pour eux celui qui régit.

    Le Coran met en garde contre ceux qui voudraient en Son nom exercer un pouvoir temporel. Les musulmans modernistes sont oublieux de cette mise en garde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>