Faut-il supprimer le sénat?

Le renouvellement de 50% du sénat, a été très médiatisé par le changement de majorité: la gauche a gagné le sénat, pour la première fois depuis la création de la 5ème république. Comme a chaque sénatoriale, les interrogations sur l'utilité réelle du sénat sont ressorties.
Le premier des reproches que l'on pourrait lui faire, c'est son manque de pouvoir véritable. Preuve en est, ni Mitterrand ni Jospin n'ont été gêné par un sénat de droite ! Certes, les sénateurs ont la possibilité de proposer de nouvelles lois, ou de modifier les lois votées par l'assemblée, mais celle ci aura toujours le dernier mot. En réalité, le rôle du sénat est purement consultatif, ce qui en soit n'est pas un mal, mais pose problème par rapport au cout qu'il représente.
Car ce coût n'est pas négligeable….346 millions d'Euros en 2011 ! A l'heure où la France est endettée jusqu'au cou (85% du PIB), la république ne devrait-elle pas commencer par montrer l'exemple dans l'exécution de "la rigueur"? De surcroît, le sénat renvoie aux français cette image de privilèges: cumuls de mandats, rémunérations exagérées (plus de 10 000 Euros nets/mois), manque de transparence dans les notes de frais chez certains sénateurs…
Censés représenter les territoires, les élus de cette assemblée sont bien peu représentatifs de la population française. Les chiffres sont éloquents: l'âge moyen est de 65 ans, le nombre de sénateur ayant moins de 40 ans est de….0.3 % !!! Par ailleurs, les femmes ne représentent que 22% de la nouvelle assemblée. Enfin, tout comme les députés d'ailleurs, la majorité des sénateurs sont issus presque exclusivement des classes sociales supérieures….
Alors, certes avoir 2 chambres peut être considéré comme un gage de démocratie. D'ailleurs la majorité des pays occidentaux ont un sénat ou équivalent. Vouloir sa suppression pure et simple est peut-être exagéré. une réforme pourrait être suffisante. Par exemple, il pourrait être fusionné avec le conseil économique et social (dont l'utilité et le coût sont eux aussi discutables) et voir ses pouvoirs renforcés en ayant une influence par exemple le vote de lois territoriales. Les membres élus le seraient au suffrage universel direct proportionnel, tout cumul de mandat serait interdit, et l'âge limite d'élection serait 70 ans.
Bref, le potentiel de réformes pour aller vers plus de démocratie, d'économies et de décentralisation est grand, espérons que les nouveaux élus auront le courage de s'y atteler !
Raphaël

5 réflexions au sujet de « Faut-il supprimer le sénat? »

  1. Je souscris à ce qui est écrit dans ce billet. Toutefois, ce qui m’agace, gentiment et cordialement dit, est le mot »classes supérieures ». C’est un raccourci qui ne veut rien dire. Comment peut-on rassembler les Français un jour si déjà on stigmatise les gens à partir de leurs diplômes, de leur origine familiale, de leur job, et de leur compte en banque, et de leur lieu de résidence? Il faut sortir de ces préjugés. Autrement dit, on ne peut pas être un bon politicien, ni un humaniste si on rentre dans ces critères. De même que l’orientation politique ne se fait pas en ces supposées distinctions de classes supérieures. Je rappelle la gauche caviar, et de nombreux citoyens désargentés sont de droite et du centre. C’est juste un petit détail qui me chiffonne. Je termine par une note d’humour. Le sénat a la meilleure cave de la République.Sincèrement vôtre

  2. Je préfère cette affirmation ! Est-ce que le problème de la sou représentativité des classes que vous citez n’est pas du au fait que pour entrer en politique et faire parti d’une liste électorale, il faut au départ avoir des relations et un certain patrimoine. Je suis tout à fait d’accord qu’il il y aurait beaucoup de personnes compétentes qui feraient d’excellents élus mais dans l’accession à la politique est impossible. Bien cordialement.NBT

  3. Le but n’est pas de stigmatiser les classes sociales supérieures (j’en fais parti !), mais plus de pointer le manque de pluralités des classes sociales au sein du sénat. Quoi qu’en soient les compétences des uns et des autres, est-ce normal que les millions d’ouvriers français soient aussi peu représentés dans cette assemblée (et en politique en général) ?

  4. L’autre reproche que je ferais serait que le Sénat défend les intérêts particuliers des élus locaux… et bloquent toute réforme qui tendrait à réduire le nombre d’instances locales, le nombre d’élus locaux et leur budget.

    Et là, c’est beaucoup plus grave, car il y a une grande gabegie dans cet amoncellement administratif (commune, syndicat intercommunal, groupements à fiscalité propre, département, région…).

    Et lorsque le temps impose de faire des économies, vous trouverez dans le Sénat un très bon défenseur des intérêts des collectivités locales, pour empêcher toute restriction budgétaire pour eux. Si bien que, même au bord de la ruine, on continuera encore et toujours à financer les constructions de ronds-points inutiles et autres salles des fêtes désertes dans les campagnes).

    Enfin, le système bi-caméral (2 chambres) est adapté aux États fédéraux: une chambre représente les peuples, une autre représente les États fédérés. En France, on a 2 chambres pour le seul plaisir de recaser au Sénat les députés battus aux législatives.

  5. Le Sénat doit être supprimé car il ne sert à rien si ce n’est à planquer certains « copains » qui sans cela seraient incapables de trouver un emploi aussi bien rémunéré. Toutes les lois, tous les amendements votés par le Sénat peuvent être annulés par l’Assemblée Nationale.
    Nous devrions aussi supprimer la moitié des Députés car si nous regardons les temps de présence (y compris les commissions) publiés récemment, on peu se rendre compte que leur présence, à de rares exceptions près, n’excède pas 50% de leur temps.
    Alors que la France doit faire des économies nous devrions rappeler à tous nos élus qu’ils sont des CDD de la République et à ce titre être soumis aux mêmes règles que la majorité des employés: Règles du chômage lorsqu’ils ne sont plus élus (1an et non 5 comme c’est le cas actuellement), de la retraite (42 années de cotisation et interdiction de se représenter à une élection après leur 65 ème anniversaire, …….). De plus leur train de vie et l’entretien de cette institution sont extrêmement dispendieux.
    J’aurais encore beaucoup d’autres commentaires à présenter mais cela dépasserait le cadre de cette intervention.
    Bien cordialement.
    P.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>