Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter

Adresse mail:




Vos Commentaires
Ecrit par Sylvain JUTTEAU
@ Republica Vous montrez par votre remarque que vous n'avez pas regardé le site de "Global Zero" dont j'ai mis le lien en commentaire #2. Vous préférez une formule plutôt que de vous intéresser au...

Ecrit par Sylvain JUTTEAU
@ Republica Vous montrez par votre remarque que vous n'avez pas regardé le site de "Global Zero" dont j'ai mis le lien en commentaire #2. Vous préférez un formule plutôt que de vous intéresser au s...

Ecrit par republica
Je pense que les pacifistes ont beaucoup de mérite et d'utilité... à condition qu'ils agissent aussi auprès des Etats totalitaires. Souvenez-vous : "les missiles sont à l'est, les pacifistes sont à l'...

Ecrit par Sylvain JUTTEAU
[quote=republica]@Sylvain Jutteau. Votre assurance me fait froid dans le dos.Que pensez-vous de la responsabilité des pacifistes dans le déclenchement de la 2nde guerre mondiale ? la reculade de Munic...

Ecrit par republica
@Sylvain Juteau Votre assurance me foit froid dans le dos. Que pensez-vous de la responsabilité des pacifistes dans le déclenchement de la 2nde guerre mondiale ? la reculade de Munich a-t-elle vraim...



Nos Débats
Voir tous nos Débats

Téléchargements
Voir tous les fichiers

BlogRoll


-> Revenir à la page d'accueil



Hébergement d’urgence : on fait quoi exactement ? - Café Débat jeudi 11 février
Catégorie(s) : Nos Débats

Pas de logement, c'est l'hébergement, plus d'hébergement, c'est la rue...


Au lendemain de la diffusion du rapport 2010 de la Fondation Abbé Pierre sur l'état du mal-logement en France, Générations Engagées propose un cycle de deux débats sur ce vaste sujet.


Si vaste qu'il a été choisi de dissocier l'hébergement d'urgence du logement et d'aborder ces deux thèmes au cours de deux soirées distinctes de manière à réunir des professionnels concernés et de pouvoir laisser une large place aux échanges avec le public dans la salle.


Ainsi, la soirée du 11 février 2010, au "Horse's Tavern café", 16 carrefour de l'Odéon, Paris 6ème, concernera la question de l'hébergement d'urgence.


Celle du 1er avril 2010, à "l'Institut",1 bd St Germain Paris 5ème, abordera celle du logement


La crise économique a contribué à faire plonger plus profond encore les personnes se trouvant déjà dans la précarité et a fragilisé davantage des salariés, des familles monoparentales, des jeunes, avec ou sans formation, des personnes handicapées et des personnes âgées aux petites retraites, les y faisant plonger à leur tour.


Si le frémissement de certains indicateurs fait espérer une évolution favorable vers la sortie de la crise financière et économique, il n'est pas de nature à influer sur la crise du logement qui est bien antérieure et accentuée par le déficit plus récent d'offres sur le marché.


La crise économique n'a fait que renforcer une crise du logement pré existante.


En effet, l'offre nouvelle est toujours insuffisante et mal répartie sur le territoire(dérives de la loi Scellier notamment) et la production de logement locatifs sociaux est déséquilibrée au détriment des plus modestes(quasiment deux fois plus de subventions et prêts PLS(*1) que de subventions et prêts PLAI(*2)pour la construction de logements en 2009).


La mobilité des ménages s'en trouve restreinte, le parcours résidentiel est sclérosé. Toute la chaîne, de l'hébergement au logement, tourne au ralenti.


Pas de place à l'évolution et au mouvement des ménages, pas de place aux nouveaux venus dans la chaîne du logement.


Les racines du mal sont complexes, nombreuses et profondes et la politique du logement menée ne semble avoir aucun effet positif face à cette situation.


Des lois ont été promulguées: loi SRU(*3), DALO(*4)...non respectées, bafouées...à quoi servent-elles si ce n'est à entretenir des illusions ?


Ainsi le 15ème rapport de la Fondation Abbé Pierre met en évidence, entre autres, deux catégories de problématiques face à la question du logement:


1. les personnes en situation de réelle fragilité à court ou moyen terme (logements en copropriétés dégradées, personnes en situation d'impayés, en situation de surpeuplement, hébergées chez des tiers):  6 617 000 personnes (population française: 64 321 000, source INSEE). Ce chiffre n'a pas évolué depuis le rapport précédent en 2009.


2. les personnes non ou très mal logées ( sans domicile fixe, privées de domicile personnel = hôtels-habitat de fortune-camping-structures d'hébergement, les personnes vivant dans des conditions de logement très difficiles, l'occupation précaire = meublés-occupation sans titre- sous location): 3 513 190 personnes. Ce chiffre est en augmentation depuis le rapport précédant 2009 qui présentait, pour la même segmentation, 3 498 800 personnes, soit 14 390 personnes de plus cette année....

Soit plus de 10 Millions de personnes concernées gravement et profondément par la crise du logement,


1 FRANCAIS SUR 6


Pas de logement, c'est l'hébergement, plus d'hébergement, c'est la rue...


Le 18 décembre 2006, lors d'un déplacement à Charleville-Mézières, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieuret de l'Aménagement du Territoire, promettait que d'ici trois ans il n'y aurait plus de SDF dans la rue...


100 000 personnes y vivent aujourd'hui.


1 018 280 personnes sont hébergées à l'hôtel, dans un abris de fortune ou un camping, chez un tiers ou dans une structure spécialisée d'insertion de type CHRS(*5)...


Le 11 février 2010, nous nous attacherons à vous parler de ces personnes arrivées au bout du bout du parcours résidentiel.


Qui sont-ils? Ou vivent-ils et comment ?


Quels projets, quelles tentatives, quelles perspectives et solutions pour les aider à s'en sortir ?


A vous, aussi, de nous apporter et de nous faire partager votre ressenti et vos idées.


Jeanne-Marie Massip


(*1) Prêt locatif Social


(*2) Prêt Locatif Aidé d'Intégration


(*3) loi Solidarité et Renouvellement Urbain


(*4) Droit Au Logement Opposable


(*5) Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale

Liens: n/a
Rédigée par Jeanne-Marie Massip - 10.02.2010 - 00:00
Partagez-le : 


Commentaires



Cliquez-ici pour poster un commentaire


Ordre: Sort ascending   
#2 Ecrit par J-M M le 28.04.2010 - 10:46 quote
Partage :


@ Ed Hardy, bonjour,
je ne comprends pas votre commentaire? C'est une redite de notre analyse de la situation.....
merci d'en dire plus SVP ,
J-M M

 
 
#1 Ecrit par Wholesale ED HARDY le 28.04.2010 - 04:45 quote
Partage :



La crise économique n'a fait que renforcer une crise du logement pré existante.

 
 
Votre commentaire
Nom:
Email:
Site web:
Code de sécurité
IP: 207.241.237.229
Options: • HTML activé • BBCode activé; • Smileys activés
Le dessin de Biassu

Voir tous les dessins

Dernière Vidéo
Voir toutes nos vidéos

Recherche



Articles par Auteurs


Partenaires