Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter

Adresse mail:




Vos Commentaires
Ecrit par Pddhltfb
HXdGCl mmuzi cxsmcq ldtigfeyd xrsyfop bidnfi nocyr vmlzit cbsqpqnaa pedcllwl hykpd

Ecrit par Sylvain JUTTEAU
[quote=Fred DESCOS]C'est une conception assez surprenante de votre part, Sylvain...... Et je vois encore votre passion pour les mathématiques. Malheureusement, l'application d'équations comme on nous ...

Ecrit par Sylvain JUTTEAU
@ Fred Descos Oui, votre raisonnement est tout à fait valable si l'on prend l'hypothèse que les riches et les pauvres accèdent au même type de logement. Or il se trouve que ce n'est pas le cas. ...

Ecrit par Sylvain JUTTEAU
…Et si nous reparlions des suicides chez France Télécom ? Ce sujet est compliqué et macabre, mais il révèle des horreurs…médiatiques. France Telecom emploie 100.000 salariés. Ce sont 15 de ses...

Ecrit par Sylvain JUTTEAU
Il est aussi très intéressant de voir la lecture que fait la Ligue Communiste Révolutionnaire de l'étude de Juin 2007 : ... Il pointent du doigt les 0,01% les plus riches, et soulignent en effet...



Nos Débats
Voir tous nos Débats

Téléchargements
Voir tous les fichiers

BlogRoll


-> Revenir à la page d'accueil



De la citoyenneté à l'écologie
Catégorie(s) : Politique

L’écologie est draguée de toute part

Nous y sommes, l'écologie et la finitude des ressources est enfin au coeur des débats. Pour autant, si nous savons tous ce vers quoi nous allons si nous ne changeons pas de comportements, certains notamment en politique se revendiquent écologistes. Mais savent-ils seulement ce que cela recouvre ?

Car la question ne se limite pas à l’environnementalisme, la protection de la faune des espèces et aux économies d’énergies. L’écologie politique va plus loin et porte un projet global de Société.

Penchons-nous sur l’un des piliers de l’écologie et du Développement Durable : l’Humain.

Les écolos partent du postulat que dans un projet de Société Rêvée, il s’agit d’abord de remettre la problématique de l’Humain au cœur de nos schémas de développement. Ce principe fondateur prend une dimension particulière chez les écologistes de manière générale, mais il vient compléter avec une dimension citoyenne la vision de l’humanisme que nous avons choisi de porter dans notre engagement Démocrate.

Il y a beaucoup d’angles d’attaques pour aborder ce pilier, j'en prends deux :

Le premier, individualiste : une capacité d’auto-évaluation de l’impact « vie quotidienne » sur la consommation de nos ressources et de nos espaces, et donc la modification de nos comportements. Le second, collectif : dans le souci de l’Intérêt Général, il s’agit d’une capacité à mettre l’Homme au cœur des décisions publiques, et donc, au départ, de faire renaître la citoyenneté au sens « participation active à la vie de la Cité ».

La participation à la vie de la Cité, et la volonté de faire bouger la Société de manière générale, c’est le militantisme comme forme de participation aux choix de société, tels que nous le pratiquons tous les jours ; nous échangeons ensemble régulièrement à ce sujet.

Et pour maîtriser les choix futurs et être au cœur de l’action publique, nous tous, Engagés que nous sommes, nous sommes ces participants, ces citoyens. Car c’est bien de citoyenneté dont nous parlons, de la volonté d’être au cœur du débat sur notre cadre de vie général, pour participer au plus près aux choix de politiques économiques, sociales et institutionnelles.

Posez-vous la question de savoir pourquoi certains militants associatifs et politiques écologistes s’opposent fermement par exemple au nucléaire ou aux autoroutes. Vous ne trouverez pas la réponse unique dans l’affrontement entre deux choix de Société. Il faut aller bien plus loin et trouver la résultante de pratiques non-démocratiques dans les choix que font nos gouvernants pour privilégier le financement de certains équipements au détriment d’autres. Et c’est bien parce que nous « citoyens écolos » avons détecté que certains choix ne semblaient pas logiques sur la forme ni sur le fond que nous nous sommes opposés. Non pas par idéologie mais avant tout au nom du principe de franchise, de transparence et de réalisme ; Et ce, toujours dans le souci de prendre conscience que nos modes de vie ne correspondent plus à ce que la planète peut encore nous offrir pour assurer notre survie.

Les citoyens ne maîtrisent plus aujourd’hui les choix des gouvernants parce que la pratique institutionnelle a volontairement étouffé, oublié ou galvaudé le principe de participation de chacun à la vie publique. La constitution de collectifs associatifs « anti », le caractère parfois obtus ou dogmatique de certaines corporations, la crainte systématique qui remonte de mobilisations citoyennes sont tout autant de résultantes de choix faits par nos gouvernants qui n’ont pas pris suffisamment en compte les avis et donc les peurs, alors que la démocratie induit de fait le débat en place publique. Or aujourd’hui, c’est l’un des principaux message que véhicule le développement durable et l’écologie : l’Homme au cœur des processus de choix économiques, institutionnels et sociaux par le biais de la participation, dans le cadre de la construction d’une Société Rêvée.

Voilà une manière de faire le parallèle entre l’écologie et citoyenneté : le principe de participation active aux choix de société. Pour changer le regard sur l’écologie et sur la Société en général, il faut d’abord se poser la question de la citoyenneté pour mieux comprendre l’engagement que nous portons. Au final peut être se dire aussi et surtout que si nous avons compris comment se positionner au cœur de nos choix de vie, nous avons déjà fait une partie du chemin vers l’engagement écologiste. Quand tout le monde aura saisi la nécessité de faire en sorte que ces principes défendus doivent être mis au cœur de notre rapport à la Société, peu être que les écologistes ne seront plus « une catégorie de militants » à part entière. Il s'agit là par ailleurs d'un chemin assez idéal pour montrer à quel point l'engagement écologiste et démocrate est complémentaire et progressiste.

Le pilier suivant au prochain épisode...;-)

Frédéric B.


Liens: n/a
Rédigée par Frederic B. - 16.11.2009 - 08:30
Partagez-le : 


Votre commentaire
Nom:
Email:
Site web:
Code de sécurité
15482
IP: 174.129.237.157
Options: • HTML activé • BBCode activé; • Smileys activés
Dernière Vidéo
Voir toutes nos vidéos

Recherche



Articles par Auteurs


Cartographie GE
     Retrouvez-nous partout !
Voir toute la cartographie

Partenaires
NOPIB - Copenhague 2009