Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter

Adresse mail:




Nos Positions Actu
Voir toutes nos positions

Téléchargements
Voir tous les fichiers

BlogRoll


Vos Commentaires
Ecrit par Mapie
Il est intéressant ce de point de vue de constater l'évolution du discours de F. Bayrou en ce qui concerne le positionnement. Dans Du Centre au Projet démocrate (été 2007), le problème posé était de p...

Ecrit par juste milieu
MIP , tu es effectivement angélique sur Georges Sarre , ancien maire du XIè, que je connais bien et qui donne fréquemment dans la surenchère sécuritaire. Le qualifier de gauche c'est historiquement v...

Ecrit par MIP
Merci Mohamed. GE continuera à mettre le paquet sur ce thème et sur d'autres, trop peu abordés par les partis politiques classiques !

Ecrit par Mohamed
Bien vu MIP, pour cette "vigilance orange"... J'espère que vous vous déciderez enfin à mettre le paquet sur ce thème, chez les jeunes notamment.

Ecrit par shadow
En fait, c'est nous, les pigeons de l'histoire, qui allons remplacer cette taxe professionnelle au travers de la taxe carbone qui va toucher gravement les Français dans leur vie quotidienne, enfin, je...



Libérez C.Reiss

Ajoutez-le sur votre site

-> Revenir à la page d'accueil



Parisiens, souriez, vous êtes filmés !
Catégorie(s) : Société


Un plan de vidéo surveillance proposé par la Préfecture de police et accepté par la Mairie de Paris en octobre 2008 prévoit l’installation de 1226 caméras.

Ce n’est pas une surprise : cela faisait parti du programme de Bertrand Delanoë pour les élections de mars 2008.

Pour autant, ce dispositif, d’une ampleur tout à fait nouvelle à Paris suscite des interrogations : d’abord en terme de financement, mais aussi au regard de l’efficacité de la vidéo surveillance en terme de sécurité et son impact sur les libertés individuelles.

Le coût du dispositif

Tout d’abord, un coût pour le contribuable puisque les études évaluent à 80 millions d’euros le coût du dispositif de partenariat public-privé qui sera mis en place.

C’est l’Etat qui choisira et rémunérera les prestataires alors que la Ville de Paris aura en charge l’aménagement de la voirie.

Une efficacité à démontrer

Ensuite, quant à l’efficacité réelle d’un tel dispositif, nous ne pouvons que nous interroger : les études réalisées chez nos voisins londoniens sont claires, la vidéo surveillance n’empêche pas la délinquance mais la déplace.

Ainsi, les 65 000 caméras présentes sur le territoire londonien n’empêchent pas la délinquance ou la criminalité. D’ailleurs, seulement 3% des méfaits ont pu être résolus grâce à la vidéo surveillance.

D’ailleurs, selon l'inspecteur de police Mike Neville, responsable du Bureau des images, identifications et détections visuelles (Viido) de la police de Londres, la vidéosurveillance est un « fiasco » : « Des milliards de livres ont été dépensés dans le matériel, mais on n'a pas réfléchi à la manière dont la police allait utiliser les images et comment elles seraient présentées devant un tribunal ».

Au passage, cette information trouvée sur http://www.radio-canad...5/06/004-cameras_uk.shtml ">le site de Radio Canada a été très peu relayée par les médias français …

Pour résumer : la vidéo surveillance peut être efficace si les moyens humains sont importants. La caméra ne remplace pas l’homme mais reste un outil ! On en revient toujours au même finalement.

Des libertés individuelles menacées ?

Si tant est que l’efficacité d’un dispositif de vidéosurveillance puisse être prouvé, peut-on tout accepter au nom de la sécurité ?

Car disons le, cela n’est pas anodin pour la protection de nos libertés individuelles. Alors, bien sûr, Georges SARRE, adjoint au Maire de Paris, en charge de la prévention et de la sécurité, garantit que le système garantira les libertés individuelles et que son utilisation sera soumise au contrôle d’un comité éthique.

Pour autant, avoir recours à un tel procédé fait parti d’un processus général de surveillance de la population au nom de la sécurité et/ou du progrès.

A ce stade, il reste une question à se poser : Est-ce cette société que nous voulons ? Une société, qui au nom de la sécurité, ficherait les individus ? Les filmerait dans leurs déplacements ?

Pour conclure, je ne voudrais pas finir ce billet en vous donnant l’impression de sombrer dans l’angélisme … je ne suis pas dupe, je sais que la sécurité n’est pas assurée dans certains quartiers. J’ai d’ailleurs pu le constater récemment à titre personnel.

Mais il me semblait, et c’est là sans doute mon angélisme, qu’un Maire « de gauche » ne participerait pas à une telle entreprise décidée par un gouvernement qui a largement « fait ses preuves » en terme de politique répressive.

Marie-Isabelle P.


Liens: n/a
Rédigée par Marie-Isabelle P. - 03.09.2009 - 08:30
Partagez-le : 


Commentaires



Cliquez-ici pour poster un commentaire


Ordre: Sort ascending   
#3 Ecrit par juste milieu le 03.09.2009 - 22:11 quote
Partage :


MIP , tu es effectivement angélique sur Georges Sarre , ancien maire du XIè, que je connais bien et qui donne fréquemment dans la surenchère sécuritaire. Le qualifier de gauche c'est historiquement vrai mais idéologiquement c'est une autre affaire .

 
 
#2 Ecrit par MIP le 03.09.2009 - 11:18 quote
Partage :


Merci Mohamed. GE continuera à mettre le paquet sur ce thème et sur d'autres, trop peu abordés par les partis politiques classiques !

 
 
#1 Ecrit par Mohamed le 03.09.2009 - 10:53 quote
Partage :


Bien vu MIP, pour cette "vigilance orange"...
J'espère que vous vous déciderez enfin à mettre le paquet sur ce thème, chez les jeunes notamment.

 
 
Votre commentaire
Nom:
Email:
Site web:
Code de sécurité
28115
IP: 67.202.41.3
Options: • HTML activé • BBCode activé; • Smileys activés
Dernière Vidéo
Voir toutes nos vidéos

Recherche



Articles par Auteurs


Cartographie GE
     Retrouvez-nous partout !
Voir toute la cartographie

Partenaires