Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter

Adresse mail:




Nos Positions Actu
Voir toutes nos positions

Téléchargements
Voir tous les fichiers

BlogRoll


Vos Commentaires
Ecrit par Mapie
Il est intéressant ce de point de vue de constater l'évolution du discours de F. Bayrou en ce qui concerne le positionnement. Dans Du Centre au Projet démocrate (été 2007), le problème posé était de p...

Ecrit par juste milieu
MIP , tu es effectivement angélique sur Georges Sarre , ancien maire du XIè, que je connais bien et qui donne fréquemment dans la surenchère sécuritaire. Le qualifier de gauche c'est historiquement v...

Ecrit par MIP
Merci Mohamed. GE continuera à mettre le paquet sur ce thème et sur d'autres, trop peu abordés par les partis politiques classiques !

Ecrit par Mohamed
Bien vu MIP, pour cette "vigilance orange"... J'espère que vous vous déciderez enfin à mettre le paquet sur ce thème, chez les jeunes notamment.

Ecrit par shadow
En fait, c'est nous, les pigeons de l'histoire, qui allons remplacer cette taxe professionnelle au travers de la taxe carbone qui va toucher gravement les Français dans leur vie quotidienne, enfin, je...



Libérez C.Reiss

Ajoutez-le sur votre site

-> Revenir à la page d'accueil



Peillons nous la droite plurielle !
Catégorie(s) : Politique
Ah ! Rappelez vous de la gauche plurielle, de ses belles années, de son dernier succès national il y a 12ans ! Cette gauche qui faisait campagne et dirigeait autrement. Cette gauche du PC aux verts, en passant par le mastodonte PS. Cette gauche qui gouvernait en gestionnaire, gestionnaire d'un projet en gestation jamais accouché, gestionnaire de valeurs d'un autre temps. Le PS devenait conservateur et la droite se dit aujourd'hui progressiste,à tel point que le journal du même nom titre cette semaine : "Sarkozy est-il de gauche?". Honte à nous d'en être arrivé là !

La gauche n'est plus rien. Donc à tout le monde. L'ump en fait son cadavre. D'autres réfléchissent à sa renaissance. Certains n'ont pas encore fait leur deuil.

La gauche doit renaître autrement, largement, pas à la sauce que nous propose Peillon, pas une nouvelle gauche plurielle, élargie au MoDem et à Europe Ecologie. Non ! Ne faisons pas comme Sarkozy et l'UMP fait avec le MPF, la Gauche moderne, CPNT... Ne faisons pas la même chose que sa droite plurielle, on en connaît les dérives !

Au lieu de cela, construisons dans la diversité, car "si l'on pense tous la même chose, nous ne pensons plus rien".
Construisons ensemble, comme le souhaitent Peillon et beaucoup d'autres (à Europe écologie ou encore au MoDem...), mais ne faisons pas fi des rupture qui se situent entre une partie de l'opposition et le PC ou le NPA ou le Parti de Gauche. Ayant conscience de ces divergences.
La seule façon de se rassembler c'est de construire un projet et voir les compatibilités en dialoguant.

A partir de là, nous tisserons le rassemblement pour faire gagner un projet !

Virginie V.Virginie V. Nicolas B.
Liens: n/a
Rédigée par - 21.08.2009 - 17:00
Partagez-le : 


Commentaires



Cliquez-ici pour poster un commentaire


Ordre: Sort ascending   
#8 Ecrit par Revue du web : un week-end tres politique « Générations Engagées le 24.08.2009 - 22:56 quote
Partage :


[...] et les approches qui ont fait faillite.” (Jean-François Kahn, lacroix.fr 05/08/2009) Peillons nous la droite plurielle ! Des primaires de l’opposition 2 Des primaires de [...]

 
 
#7 Ecrit par Twitter Trackbacks for Peillons nous la droite plurielle ! « Générations Engagées [generationsengagees.fr] on Topsy.com le 22.08.2009 - 11:35 quote
Partage :


[...] Peillons nous la droite plurielle ! « Générations Engagées www.generationsengagees.fr/?p=4719 – view page – cached ?? #Générations Engagées RSS Feed Générations Engagées Atom Feed NextGEN Gallery RSS Feed — From the page [...]

 
 
#6 Ecrit par Ch. Romain le 22.08.2009 - 11:33 quote
Partage :


@ Philippe

Et si nous cessions de nous demander ce que le MoDem fait pour nous, et que nous cherchions un peu ce que nous pouvons faire pour le MoDem ?

En d'autres termes, le MoDem fera de la politique autrement si ses adhérents (et ses dirigeants) agissent autrement. Ce n'est facile pour personne, car les vieux schémas et les vieux réflexes sont très présents dans les esprits, et parce que les structures sont dotées d'une inertie phénoménale. Tous ceux qui ont travaillé à la conduite du changement le savent.

Donc, pour commencer, arrêtons de voir systématiquement le mal et les mauvaises intentions partout (même si c'est parfois légitime) et bossons, soit ensemble, soit chacun dans son coin, pour tenter de faire bouger les choses. Mais les pleurnicheries, les imprécations et les accusations vaines ne servent à rien. Comme disait Andy Warhol : "There's just work, there's nothing but work !".

Bon courage !

 
 
#5 Ecrit par philippe le 22.08.2009 - 11:17 quote
Partage :


On parle de faire de la politique autrement, mais qui a t'il de différent des autres partis politiques ?

 
 
#4 Ecrit par virginiev le 22.08.2009 - 09:48 quote
Partage :


@Dom et Christian : je cite Dom "Tout à fait d’accord avec l’analyse de Christian qui axe notre recomposition sur le projet et non sur un attelage d’étiquettes qui aujourd’hui n’a plus vraiment de sens." rien à redire de plus tout est là dans un projet cohérent, humaniste, démocrate, social, durable...et c'est à partir de là qu'on pourra rassembler bien au-delà de simple accord d'étiquette, je vous embrasse virginie ( PS : c'est le sens d'un billet que nous publions mercredi Marie-JoséV et moi..mais vous avez tout dit!)

 
 
#3 Ecrit par Domitille le 22.08.2009 - 09:25 quote
Partage :


Tout à fait d'accord avec l'analyse de Christian qui axe notre recomposition sur le projet et non sur un attelage d'étiquettes qui aujourd'hui n'a plus vraiment de sens. Travaillons sur ce que nous voulons proposer avant de sqvoir avec qui. Comme il y a un manque d'idées en ce moment, car l'époque est particulièrement confuse avec des lignes fluctuantes,si nous nous dotons d'un programme lisible et surtout d'une équipe capable de le metre en place, les autres affluerons comme des mouches. Mais comme le souligne Christian, nous en sommes encore loin et le temps presse.
Par ailleurs, je ne suispas du tout convaincue par " l'étoile Cohn-Bendit". En 1998-99,, j'étais très proche de lui et en attendais beaucoup après son résultat au Européennes (déjà !) Et il y a eu deux drames écologiques dont la fameuse tempête et le naufrage du Lérica ( je ne me souviens plus de l'orthographe). Et qu'a fait Dany ? Rien, il était en vacances en famille et n'a pas daigné bouger. C'est quelqu'un qui aime faire bouger les lignes et qui a le talent pour le faire, mais ensuite la mise en place de ses propostions, ce n'est pas son affaire.

 
 
#2 Ecrit par Ch. Romain le 22.08.2009 - 08:21 quote
Partage :


L'actuelle université d'été des Verts a montré, de la part de DCB, une volonté réelle et positive d'alliance avec le MoDem. J'ai vu hier soir au JT des extraits de son discours, que je cite de mémoire : "Est-ce que vous voulez avoir raison tout seuls ou est-ce que vous voulez une majorité ? Si vous voulez une majorité, il faut aller chercher les autres là où ils sont, pas attendre qu'ils viennent là où vous êtes !". Propos de bon sens d'un vieux briscard politique, que nous serions bien avisés de méditer du haut de nos récents 8,5 %.

Apparemment, EE va présenter des listes autonomes pour les Régionales. Je pense que c'est une erreur de leur part et qu'ils surestiment un peu les motivations de leur succès aux Européennes. En tout cas, cela montre que nous n'avons pas été foutus, entre Juin et maintenant, de les approcher de façon suffisamment attractive pour monter ne serait-ce que quelques listes d'alliance de premier tour, alors que la composante Cap 21 du MoDem aurait permis certaines passerelles. De mon point de vue, c'est extrêmement regrettable. Tant pis.

Quant au PS, il est en train de subir un destin comparable à la Yougoslavie d'après-Tito. Mitterrand a pu tenir d'une poigne de fer les différents courants qui le composaient de façon parfois hétéroclite (il y avait moins de différences entre Delors et Balladur qu'entre Delors et Emmanuelli...), mais en l'espace de dix ou douze ans la balkanisation a fait des ravages. Le clivage Oui/Non au référendum européen a été le premier traumatisme, le congrès de Reims en a été un second, le résultat des Européennes un troisième... Beaucoup de vieux militants déchirent désormais leur carte pour rejoindre soit Mélenchon, soit le MoDem (si, si...), soit rien du tout en attendant de voir. Effectivement, il y a des énergies et des bonnes volontés en déshérence, et nous sommes en train de passer à côté de quelque chose.

Pour attirer, nous devons proposer un projet attirant et offrir une structure épanouissante. Pour l'heure, notre projet (même s'il est loin d'être clairement formulé) se traduit par des valeurs et des prises de positions qui, si on n'y regarde pas de trop près en termes de cohérence, peuvent attirer une bonne part des déçus de l'aile droite du PS. En revanche, pour conserver ces gens-là, il faut offrir une structure militante au vrai sens du terme. C'est pourquoi il est urgent et primordial, à mon avis, de doter le MoDem d'une vraie culture et d'une vraie organisation de "parti de militants", ce que l'UDF n'a (me semble-t-il) jamais vraiment été et que le MoDem est encore très loin d'être.

 
 
#1 Ecrit par Orange pressé le 21.08.2009 - 23:28 quote
Partage :


Ce n'est pas la gauche qui est morte. Mais la gauche sous la forme du PS, ce qui est fort différent. On aurait tort de croire le PS définitivement enterré d'une part et la gauche morte d'autre part. La période est particulièrement favorable à l'émergence d'un centre indépendant et écologiste. Il ne faut pas que le MoDem passe à côté de cela et se prive d'un succès. Pourtant, c'est actuellement ce qui se passe et il n'est pas exclut qu'Europe-Écologie ramasse une partie du pactole.

 
 
Votre commentaire
Nom:
Email:
Site web:
Code de sécurité
23798
IP: 67.202.41.3
Options: • HTML activé • BBCode activé; • Smileys activés
Dernière Vidéo
Voir toutes nos vidéos

Recherche



Articles par Auteurs


Cartographie GE
     Retrouvez-nous partout !
Voir toute la cartographie

Partenaires