Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter

Adresse mail:




Vos Commentaires
Ecrit par Fred Descos
A M.Jutteau, D'où détenez-vous cette information? J'ai beau chercher, j'ai du mal à trouver.

Ecrit par Fred Descos
Bonjour, Je vous rassure, les fonctionnaires de l'administration fiscale - dont je fais partie - ne seront pas mécontents d'un tel nettoyage, parce que - quoi qu'il arrive - on leur supprime 2 500 ...

Ecrit par ITeM info
Bonjour Vrai sujet de débat sinon d'inquiétude. Pour tous ceux que cela intéresse, nous consacrons une suite d'articles au sujet dans le cadre de note Workshop "la bulle sociale" : , et

Ecrit par Sylvain JUTTEAU
La charia en Lybie est désormais envisagée officiellement comme la première source de la législation. Voilà la version française du projet publié par le Conseil National de Transition de Lybie : [...

Ecrit par Ch. Romain
Superbe billet, plein de bon sens, de nuance et d'équilibre. Bravo !



Nos Débats
Voir tous nos Débats

Téléchargements
Voir tous les fichiers

BlogRoll


-> Revenir à la page d'accueil



Carton Rouge à M. Claude Evin !!
Catégorie(s) : Société

Mais quelle mouche ou moustique, puisque nous sommes en période d’infestation de dengue en outre-mer, a donc pu piquer le président socialiste de l’agence régionale de santé (A.R.S.) d’île de France M. Claude Evin ?

Il souhaite revoir  la réorganisation de la permanence des soins hospitaliers. Certes ! Mais lorsqu’il préconise  la fermeture la nuit et les week-ends de 47 établissements franciliens habilités à recevoir des urgences sur les 54 actuellement, on craint le pire…


M. Evin préconise par exemple l’ouverture d’un unique bloc chirurgical par département de 18h30 à 8h00 le lendemain. Donc pour être opéré en urgence, le patient devra parfois traverser tout un département. Une gageure pour qui connaît l’importance de la circulation automobile francilienne entre 18h30 et 20h30 ! Souhaitons à M. Evin de ne pas se retrouver dans l’ambulance à ces moments là.


Tout aussi grave, comment vont fonctionner les services d’urgences sans bloc opératoires et sans service d’imagerie (Radiographie, scanner ou I.R.M.) ? Nous pouvons être certains qu’ils ne fonctionneront plus et seront amenés à disparaître. Mais au profit de quoi ? La question reste entière même si nous en avons bien quelques idées.


Le Dr François Aubart, président de la coordination médicale hospitalière (C.M.H.) qualifie d’ors et déjà ce projet « bâti à la va vite » de « recul sanitaire historique » et « potentiellement dangereux pour les … patients ».


Il faudra probablement, à terme, réformer l’offre de soins de nuit et le week-end mais certainement pas comme cela. Il devra tenir compte, entre autres :


-
De l’affluence aux urgences entre 18h00 et minuit,

-
De la possibilité de déplacement des patients à certaines heures,

-
De la capacité des équipes et du personnel à prendre en charge tous les patients...

En attendant un projet digne et réaliste, nous jugeons ces propositions indécentes et dangereuses pour les franciliens.


Docteur Jean-Pierre BENAÏS

Liens: n/a
Rédigée par Jean-Pierre Benaïs - 20.10.2010 - 09:30
Partagez-le : 


Votre commentaire
Nom:
Email:
Site web:
Code de sécurité
IP: 207.241.237.229
Options: • HTML activé • BBCode activé; • Smileys activés
Le dessin de Biassu

Voir tous les dessins

Dernière Vidéo
Voir toutes nos vidéos

Recherche



Articles par Auteurs


Partenaires