Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter

Adresse mail:




Vos Commentaires
Ecrit par Sylvain JUTTEAU
[quote=Raphael]Bien sûr, celà ne se décrète pas par un claquement de doigts ni par un énième emprunt, mais par des réformes plus profondes notamment pour relancer l'appareil productif (politique de l'...

Ecrit par Sylvain JUTTEAU
[...]ontre les marché[b]S[/b][...] Franchement, cela décrédibilise l'article...

Ecrit par Raphael
La rigueur, c'est la solution père fouettard. Si on va trop loin, on fait courir un risque social très important (émeutes, hausse des extrêmismes etc..) et on risque d'accentuer la récession. La s...

Ecrit par Sylvain JUTTEAU
[quote=Fred DESCOS] les grecs n'ont pas d'autres choix que de réduire leurs dépenses et d'augmenter les taxes, tout simplement parce qu'il n'y a plus d'argent.[/quote] Il y a un problème dans cette...

Ecrit par Sylvain JUTTEAU
La solution qui consiste à faire quelques baisses spectaculaires et à augmenter la pression fiscale, tout en maintenant les grosses masses de dépenses donne effectivement le résultat Grec : la récessi...



Nos Débats
Voir tous nos Débats

Téléchargements
Voir tous les fichiers

BlogRoll


-> Revenir à la page d'accueil



La "guerre à la délinquance"
Catégorie(s) : Nos Débats Société

Faisons un petit retour sur les récents évènements survenus en France, notamment un.

Monsieur Sarkozy, ainsi que Brice Hortefeux et Frédéric Lefebvre, ont été unanime pour déclarer la "guerre à la délinquance". Qu'est ce à dire? Sommes nous en situation de guerre civile? Pouvons nous réellement déclarer aujourd'hui que nous sommes en situation de 2 camps luttant l'un contre l'autre ?

Supposons que oui, donc dans leur esprit on peut supposer que nous avons d'un coté les gentils Français, et de l'autre les méchants "arabes" ou "noirs", puisque de toute façon ils vont être déchus de leur nationalité française n'est ce pas ?

Oui, car ces messieurs, non contents d'attiser les différentes tensions qui habitent la société française de par leurs actions depuis 2007, tendent maintenant à adopter des positions qui n'ont rien à envier au Front National, qui ferait presque figure d'ange à coté !

Monsieur Sarkozy, ainsi que Monsieur Hortefeux, veulent maintenant déchoir de leur nationalité française les "Français d'origine étrangère" pratiquant la polygamie, l'excision ou encore ayant tué un représentant de l'ordre public.

Tout d'abord, est ce que cela signifie que ces 3 actions doivent être mises au même niveau ?

Une pratique barbare comme l'excision devrait-elle être mise au même niveau que la polygamie ?

De plus, qu'est ce à dire concernant les "Français d'origine étrangère" ?

Cela voudrait que les méchants arabes sont les seuls à tuer des représentants de l'ordre public? Peut-on réellement affirmer que cela correspond à la réalité? Quid des mafias et autres escrocs bien "Français" ?

De plus, non content d'accuser les Français d'origine étrangère d'être des délinquants en puissance, ils mettent au même niveau les polygames, donc les musulmans, 2e religion de France. Après la loi sur le voile à l'école, la polémique sur les minarets et celui autour du voile intégral, une loi sur les polygames !

Aurions nous si peur des musulmans que nous nous sentons obligés d'en parler à chaque fois que quelque chose ne va pas ?

Est ce ainsi que nous comptons les intégrer ? Est ce ainsi que nous espérons faire en sorte que ces gens se sentent "Français", et pleinement considérés comme tels ? Est ce ainsi que nous voulons régler les problèmes de délinquance, par une surenchère verbale, une vision à court terme et une stigmatisation croissante d'une partie de la population ?

Notre réponse est non. En tant que démocrates, nous partageons les même valeurs, les valeurs d'humanisme et de respect de la personne humaine. Ces valeurs que ne partage pas Nicolas Sarkozy.


Depuis son élection, chaque action de Nicolas Sarkozy a un peu plus contribué à mettre à bas le modèle de démocratie française tel qu'il était, depuis les expulsions inhumaines de clandestins, jusqu'à la tentative de suppression du juge d'instruction, en passant par les peines planchers, la rétention de sûreté, et le débat sur l'identité nationale.

Aujourd'hui, la démocratie française est bafouée, piétinée, écrasée. Monsieur Sarkozy n'écoute plus les manifestants, ne négocie plus, fait voter ses lois au détriment de la volonté de la population.

L'instauration de l'élection du président de la république au suffrage universel visait à élire un président qui se doit d'être le président de tous les Français. Nicolas Sarkozy nous a bien prouvé qu'il n'était pas le président de tous les Français, mais d'une partie des Français uniquement.

Aujourd'hui, plus que jamais, nous nous devons de nous opposer à cette politique nauséabonde qui ne correspond pas à notre vision de la France et de ce qu'elle doit être, qui ne correspond pas à nos valeurs. Nous, en tant que démocrates, défendons les valeurs de la France, de son histoire et de son identité, telle qu'elle s'est constituée au fil du temps.

De plus, par cette déclaration, Monsieur Sarkozy remet en cause un principe fondamental de la démocratie française, l'égalité des citoyens devant la loi, rappelé par l'article premier de la Constitution " La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée."

Article 5 de la Constitution: "Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l'État.


Il est le garant de l'indépendance nationale, de l'intégrité du territoire et du respect des traités."


Aujourd'hui, le président de la république ne remplit plus son rôle. Aujourd'hui, il se doit de rendre son mandat pour redonner au peuple son pouvoir.



Aujourd'hui, plus que jamais, nous nous devons de défendre la démocratie français telle que nous la concevons. Tel est le sens de notre engagement citoyen.


Thibaut Mazoyer



Liens: n/a
Rédigée par Thibaut Mazoyer - 04.10.2010 - 09:30
Partagez-le : 


Votre commentaire
Nom:
Email:
Site web:
Code de sécurité
IP: 174.129.237.157
Options: • HTML activé • BBCode activé; • Smileys activés
Le dessin de Biassu

Voir tous les dessins

Dernière Vidéo
Voir toutes nos vidéos

Recherche



Articles par Auteurs


Partenaires